Þsaisonagendaelizabethbaroqueaboutcontact actualités

#Oghmac16

L’été dernier, nous nous étions lancés dans une aventure un peu folle: celle de l’Oghmac, la fête du théâtre baroque en Périgord noir, où est établie la Compagnie.

Et après ses débuts prometteurs, notre festival s'apprête déjà à vivre sa deuxième édition, du 26 juillet au 1er août.

Mais l’Oghmac plus précisément, qu’est-ce?

Ça commence par une invitation au voyage dans le Périgord noir, pour y découvrir des monuments uniques, témoignages des siècles qu’ils ont traversé et qu’ils permettent de rendre encore présents et vivants.

Puisque l’Oghmac, c’est aussi une remontée dans le temps, avec du théâtre qui va à la rencontre de ses spectateurs, un peu partout où on peut en faire. C’est ce théâtre de foire qui a vu les débuts de Molière! Un théâtre accessible et aux tarifs bas: nos billets ne dépassent jamais dix euros. Ce sont ces engagements et cette démarche qui ont permis à notre festival de se faire cet été sous l’égide des Tréteaux de France, Centre Dramatique National.

Trois soirées rythmeront cette semaine de fête aux bougies: découvrons son programme.

mardi 26 juillet

L’ouverture se fera à Beaupuy, d’où l’on découvre la plus belle vue sur la vallée auriacoise. Un spectacle spécialement conçu pour cette édition, qui prendra ensuite les routes de France, pour faire entendre toute la facétie de Jean de la Fontaine. Venez entendre Elsa et Charles s’amuser à dire, à raconter ses Fables, que nous connaissons tous, mais que le spectacle nous invite à redécouvrir, dans leur verve et leur piquant – en proposant aussi d’entendre certaines des plus méconnues d’entre elles et qui pourtant sont tout aussi prodigieuses!

vendredi 29 juillet

Nous poursuivrons notre déambulation comico-périgordine (car le rire, qui nous rend humains et que nous partageons tous, sera le fil rouge de cette deuxième édition) avec un spectacle qui a déjà bien fait ses preuves après trente représentations un peu partout en France – mais, paradoxalement, jamais encore en Périgord où il débarque pour la première fois. Il s’agit de l’ode de Paul Scarron, Léandre & Héro, parodie burlesque d’un grand mythe tragique et grec, à qui le premier mari de sa veuve célèbre met la tête en bas, pour nous faire rugir d’hilarité comme lui seul sait le faire avec toute son espièglerie. Ce sera sur les abords de la délicate église fortifiée Saint-Etienne d’Auriac-du-Périgord. A l’intérieur de laquelle nous ne manquerons pas de nous replier si le temps nous y oblige, bien entendu.

“Une mise en scène simple, pleine d’astuce et de surprises, avec vraiment beaucoup d’imagination et le sens du théâtre” – Michel Odin, Danser.

lundi 1er août

Après sa tournée enchanteresse, ce sera le retour au pays de notre triomphe le plus éclatant depuis notre fondation: Les Plaideurs, l’unique comédie de Jean Racine, créée en février dernier à Montignac-Lascaux et où l’auteur de Phèdre nous fait autant rire qu’il nous fait pleurer dans le reste de son œuvre.

Cette fois-ci, le spectacle prendra une nouvelle ampleur, dans le cadre majestueux et impressionnant du château de l’Herm de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac, devant lequel se déroulera la représentation. Sa façade, marquée par les ailes du temps, sera le décor de cette grande parodie du monde de la Justice d’une actualité toujours blessante, dans laquelle un magistrat fou veut juger tout ce qui bouge, au grand désarroi de son fils.

“Un spectacle drôle, acéré, esthétiquement bien senti et qui ne manque pas de nous faire réfléchir sur la notion de modernité au théâtre. La magie du théâtre est là et la Compagnie Oghma confirme son talent” – Paul Francesconi, Le Souffleur

pratique

Les renseignements s’obtiennent et les réservations se font au 05 53 51 89 25 ou en ligne. Les tarifs sont de 10, 7 et 5 (enfants de moins de 12 ans) euros. Les spectacles sont tous à 21h et les caisses ouvriront toujours à 20h15.

Il ne nous reste donc plus qu’à vous dire à très vite sur les routes de France, en espérant que vos pérégrinations estivales vous porteront dans notre belle et chère campagne périgordine où, faut-il le rappeler, le canard est un légume. Et des meilleurs. Comme le théâtre qu’on y pratique dans des lieux d’exception.

L’Oghmac est en co-production avec

et bénéficie du soutien de