Þl’oghmacsaisonagendabaroqueaboutcontact actualités

L’Oghmac, deuxième

Tenez-vous prêts: c’est reparti!

Dans deux mois jour pour jour, l’Oghmac débarque pour explorer à nouveau le Périgord noir à la lumière de ses bougies!

Retrouvez, du 26 juillet au 1er août, le théâtre baroque en fête dans des cadres exceptionnels.

Car l’Oghmac ça commence par une invitation au voyage dans le Périgord noir, pour y (re)découvrir des monuments uniques, qui ont traversé les siècles qu’ils permettent de rendre encore présents et vivants, dans un contexte plus intime que celui dans lequel nous les explorons habituellement.

Pour cette deuxième édition nous investirons à nouveau des lieux qui avaient marqué l’année dernière: l’imposant Château de l’Herm de Rouffignac-Saint-Cernin, dont la silhouette majestueuse dominera notre spectacle de clôture, mais aussi la Grange de Beaupuy à Auriac-du-Périgord, qui avait séduit par l’intimité qu’elle offrait aux spectateurs, conférant un rapport rare à la représentation, et par la vue majestueuse qu’on y découvrait. Nous nous intéresserons également à l’église Saint-Etienne d’Auriac, vous permettant un œil neuf sur ses fortifications, puisque notre représentation (en cas de pluie, nous nous replierons à l’intérieur) se déroulera le long de sa façade, à l’instar des mystères du Moyen-Age.

Car l’Oghmac, c’est une remontée dans le temps. Et c’est aussi et surtout du théâtre, du théâtre qui va à la rencontre de ses spectateurs, un peu partout où on peut en faire. C’est ce théâtre de foire qui a vu les débuts de Molière! Un théâtre accessible et aux tarifs bas: nos billets ne dépassent jamais dix euros. Ce sont ces engagements et cette démarche qui ont permis à notre festival de se faire cet été sous l’égide prestigieuse des Tréteaux de France, Centre Dramatique National, qui saluent notre volonté de permettre le voyage dans des univers artistiques et sociaux variés ainsi que celle de faire voyager ces univers.

Enfin, l’Oghmac réunit cette année trois spectacles autour d’une citation de Jean de la Fontaine: “Sur les ailes du temps, la tristesse s’envole...”. Car ce qui les lie entre eux, c’est ce qui nous rend humains: le rire! Ce rire que nous partageons tous, quelle que soit notre culture, et qui nous rassemble tous.

Nos trois spectacles seront donc comiques et (nous l’espérons) vous feront bien rire, entre l’espiègle facétie des Fables de la Fontaine, l’irrévérente burlesquerie de Paul Scarron et l’humour piquant et incisif de Jean Racine dont nous découvrirons qu’il sait aussi bien rire que faire pleurer.

Découvrez donc ce programme dans ses détails par ici.

Compagnie Oghma, Paris